Ronaldinho Gaucho est-il le plus grand « gâchis » de l’histoire du football ?

« Ronaldinho était le meilleur joueur au monde ou même le meilleur joueur de tous les temps mais… » Samuel Eto’o sur le plateau de beIN Sport en 2014.

Cette phrase résume à la perfection la carrière de Ronaldo de Assis Moreira. Vous avez surement vu le dernier reportage « Ronaldinho no limit » mercredi dernier sur RMC Sport. Le génie brésilien a eu une carrière incroybale en remportant tous les prestigieux trophées. Cependant, tous les amoureux du ballon rond restent sur leur faim. L’ex numéro 10 blaugrana aurait pu et aurait du faire plus. A l’instar d’un Lionel Messi ou d’un Cristiano Ronaldo, « Ronnie » n’a pas eu la longue carrière comme tout le monde le présageait. 

Entre fainéantise et soirées arrosés, il aurait pu encore plus marquer le football de son empreinte. Au dessus du lot dans tous les aspects du jeu une question me vient à l’esprit et celle-ci mérite d’être posée. Ronaldinho est- il le plus grand « gâchis » de l’histoire de notre sport ?  

Retour sur les éléments phares de la carrière du brésilien mais aussi sur le coté sombre de ce personnage fantasque. 

Ronaldinho of Brazil

 

 La naissance d’un prodige.

 Le joyau du Grêmio Foot-Ball Porto Alegrense.

Le prodige brésilien fait ses débuts en professionnel au Grêmio en 1998. Et très rapidement les dirigeants du club brésilien vont s’apercevoir qu’ils détiennent une pépite du football mondial. Ronaldinho séduit son monde. Il montre qu’il est un joueur à part. Il est directement adoubé par les supporters avec ses gestes de classe et en finissant meilleur buteur du club ( 15 buts en 14 matchs). Mais c’est surtout lors de la finale du championnat régional « le championnat Gaucho » entre le Grêmio et l’Internacional qui va faire basculer le numéro 10 dans une autre dimension. Il illumine la partie et se permet même d’offrir la victoire à ses supporters (1-0).

Après ce match, la cote de Ronaldinho ne cesse d’augmenter. Et très vite le phénomène a des envies d’ailleurs…

L’étape française au Paris Saint-Germain.

En Avril 2001, Ronaldinho débarque dans la capitale française. Cependant, il ne peut pas évoluer tout de suite en équipe première (son contrat prenant effet qu’en juillet 2001). Dès les premiers entraînements, il subjugue ses partenaires. En témoigne les propos de Fabrice Abriel invité il y’a quelques jours dans l’émission « Le Vestiaire » sur RMC Sport. « A l’entrainement, il prenait la balle et dribblait tout le monde avec facilité. Je me suis dis qu’enfaite il ne voyait pas l’action comme nous… » 

Ronaldinho évolue pendant 2 saisons sous les couleurs du PSG. La première se déroule bien sur le plan collectif mais surtout sur le plan individuel. Les parisiens finissent à la 4ème place en championnat à 1 point du podium. Au niveau personnel, Ronnie régale l’hexagone. Il dispute 39 matchs, en ayant été titularisé à 26 reprises et avec au compteur 13 buts inscrits et 7 passes décisives. Ses performances lui permettent d’être sélectionné pour la Coupe du Monde en Corée où il deviendra champion du monde ( 2 buts et 3 passes décisives).

Néanmoins à son retour de sélection au début de l’exercice 2002-2003, tout ne va pas se passer comme prévu. Celui que l’on surnomme « R10 » va connaitre une sorte de décompression avec son club. Champion du monde avec la Seleçao , l’artiste auriverde est passé dans une autre galaxie. Entre sorties nocturnes, une condition physique limite, et un non respect de certaines règles, un malaise s’installe entre lui et son coach. Résultat, le stratège brésilien est des fois laissé sur le banc par Luis Fernandez malgré quelques fulgurances. Un départ du brésilien en fin de saison est donc inévitable.

ouverture-om1

La nouvelle star du FC Barcelone.

Des débuts prometteurs

A l’été 2003, le FC Barcelone s’attache les services du maestro brésilien pour 27 millions d’euros. A l’époque le club catalan se cherche. Les catalans sont dans l’ombre du Real Madrid et recherche une nouvelle tête de gondole pour se relancer. Et dès son premier match le numéro 10 barcelonais va rentrer dans le coeur des socios en inscrivant un magnifique but face au FC Séville. Lors de sa première saison avec les blaugranas, il hisse pratiquement tout seul le club à la 2ème place du championnat derrière le FC Valence. C’est alors que le règne de Ronaldinho au Barca va commencer.

L’apogée individuel et collectif.

Lors de la saison 2004-2005, « Ronnie » renforce son statut de patron de l’équipe. De Samuel Eto’o à Deco, le Barca se renforce pour reconquérir le titre de champion d’Espagne mais aussi pour être à la lutte à la victoire finale en Champions League. Et le magicien brésilien va mener à bien sa mission. Le FC Barcelone décroche la Liga à la fin de la saison 2004-2005 devant son rival madrilène. Le talent du « gaucho » a éclaboussé la ligue espagnole. 

Cette saison en fanfare et son début d’année lors de l’exercice 2005-2006, lui permettent de toucher le graal individuel à l’hiver 2005. Il devient le 50ème ballon d’or de l’histoire. Ronaldinho est à ce moment la au sommet de son art sur le plan personnel. 

La saison 2005-2006, est la plus aboutie de sa carrière. Majestueux, il guide les siens sur le toit de l’Espagne pour la deuxième fois d’affilée mais surtout sur le toit de l’Europe. À 26 ans, le brésilien se retrouve avec tout les prestigieux trophées dans son armoire. 

ron01

La face obscure de Ronnie.

Le déclin qui arrive trop tôt ? 

Après la finale de la Ligue des Champions face à Arsenal, tout le monde voyait Ronaldinho régner sur la planète football et assouvir sa domination. Et c’est tout le contraire qui va arriver. 2 scénarios vont se présenter devant le brésilien. Soit, de rester sur sa lancée de la saison passée et d’écraser la concurrence, ou soit de décompresser et de relâcher la pression.

L’international auriverde se dirige vers le deuxième scénario. Le ballon d’or 2005, n’est plus motivé. Il privilégie les virées nocturnes et sa condition physique se dégrade sérieusement. Dans une interview accordée à Belorrusski Futbol ( média biélorusse), Alexander Hleb ( ancien joueur d’Arsenal et du FC Barcelone) balance sur son ex coéquipier. « Ronaldinho et Deco arrivaient souvent bourrés aux entrainements. Vous savez pourquoi le Barca les a vendus ? Pour Messi, ils avaient peur de le perdre. »

Comme au PSG, et après son titre de Champion du Monde son coté fêtard refait surface. Sauf qu’au FC Barcelone, l’exigence est plus élevée qu’en France. Les écarts de conduites et le manque de professionnalisme ne sont pas pardonnés. Comme l’affirmait Samuel Eto’o sur le plateau de beIN Sport en 2014 « Un joueur qui ne s’entraîne pas tous les jours, à un moment donné ça paye cash. » 

Résultat, il est poussé vers la sortie au début de la saison 2008-2009. A seulement 28 ans, le magicien brésilien semble clairement sur la pente descendante et pas motiver à redevenir le joueur qu’il était. 

ronaldinho-gordo

Un gâchis ? 

« C’est pas 1 ballon d’or Ronaldinho, c’est 5 normalement. » Luis Fernandez 

Quand on évoque le nom du brésilien, le premier mot qui ressort est le mot « talent ». Les mots « joie » et « magie » ressortent aussi. Mais comment ne pas prendre en compte le terme « gâchis » ?

Oui Ronaldinho est un des plus grands gâchis de l’histoire du football aux yeux de plusieurs observateurs. Mais peut-on vraiment lui en vouloir ? Serait-il vraiment « Ronaldinho Gaucho » sans son coté sombre ? « Ronnie » était le footballeur ultime. Le brésilien possédait toutes les qualités du joueur moderne. Avec plus de sérieux mais surtout plus de motivation, il aurait pu dominer le football sur la durée comme le font Lionel Messi et Cristiano Ronaldo actuellement. Mais cela n’était pas son souhait…

Et pour vous, Ronaldinho est-il le ou l’uns des plus grands gâchis de notre sport ?

 

20180109_ronaldinho-une-barcelone

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :